Nouvelles

Lilian Thuram en visioconférence 

11/03/2021

Lutter contre le racisme et demeurer vigilant

Plus de 400 élèves de la 4e et de la 5e secondaire ont participé pendant plus d’une heure aux nombreux échanges entre les leurs et le conférencier de renommée internationale qui a mis sur pied en 2008 la fondation « Éducation contre le racisme pour l’égalité ». Intellectuel de première ligne, fidèle à ses convictions profondes, M. Thuram a fait valoir que c’est d’abord et avant tout par l’éducation que nous allons réussir à briser les chaînes des différents héritages colonialistes et du racisme, et qu’il faut questionner l’histoire quand elle nous est simplement racontée que du seul point de vue du vainqueur ou du conquérant, du point de vue de la conquête militaire visant à asseoir une économie de prédation. Mieux connaître l’histoire, explorer des points de vue différents, enrichir ses connaissances, écouter ce que les non-Blancs ont à dire, mieux connaître leurs différents parcours et soutenir des politiques qui permettent de construire l’égalité, sont autant de points forts défendus par l’auteur de La pensée blanche chez Mémoire d’encrier.

« Ma génération croit vraiment qu’il est plus que temps d’opérer des changements, c’est pourquoi nous allons lutter contre le racisme en exerçant des pressions sur nos dirigeants, et que si cela ne suffit pas, et bien un jour ce sera nous les dirigeants, alors on prendra les moyens qui s’imposent pour s’assurer qu’on ne laisse personne derrière… » (Fred Clovis Rugira, président du conseil étudiant et l’un des quatre organisateurs de la visioconférence avec deux autres finissants, Denzel Karegeya (conseiller à l’animation sportive) et Léonard Saint-Arnaud, sans oublier Robert Parisien notre animateur social au 2e cycle)

Conscient des différences culturelles entre la France et le Québec, pour ne nommer que celles-là, et de la complexité des rapports entre humains, Lilian Thuram a aussi posé des questions et fait valoir que chaque personne a son rôle à jouer pour créer un monde plus égalitaire et équitable.

« Ce que je retiens des propos de M Thuram, c’est cet appel à la vigilance qu’il a lancé aux individus, aux personnes, afin que l’on prenne conscience des mots et des actions qui ont de fâcheuses conséquences sur des personnes de notre entourage.  Il nous faut mieux gérer nos mots et nos actions afin d’éviter de créer des déséquilibres. » (Agnès Demangeon, Directrice des services aux élèves et de la 5e secondaire)

Voici la conclusion du plus récent essai de M. Thuram :

« Indifférence et neutralité ne sont plus possibles. Ayons le courage d’ôter nos différents masques, de Noir, de Blanc, d’homme, de femme, de juif, de musulman, de chrétien, de bouddhiste, d’athée, de sans-papiers, de pauvre, de riche, de vieux, de jeune, d’homosexuel, d’hétérosexuel… pour défendre la seule identité qui compte : l’humaine. Le « Je » c’est « Nous »

(Lilian Thuram, La pensée blanche, Mémoire d’encrier, p. 299)

Retour à la liste des nouvelles